Go to Top

Windows 10 : au cœur de la 4K et des jeux

Windows 10 : au cœur de la 4K et des jeux

On le sait, on le voit, l’Ultra HD (sorte de « 4K » commerciale) arrive à grands pas, remplaçant purement et simplement, en lieu et place, la HD (Full HD) qui a commencé à se démocratiser en 2009. La sortie de Windows 10 va coïncider avec la mise à disposition des premiers lecteurs de disques « Super Blu Ray » ou autre « Ultra Blu Ray » (qui sait?) d’une capacité de 300 Go imaginés par Sony et Panasonic pour stocker ces films à gros débit de données. Faisceau d’indice ou coïncidence ?

Dès son lancement prévu en Avril/Mai 2015, Windows 10 va se retrouver au cœur d’un nouvel écosystème qui risque de replacer le PC sur le bureau de nombreux professionnels, pas forcément pour la qualité de vidéo Ultra HD, même si elle va ouvrir de nouvelles perspectives au Home Cinema, mais plutôt pour l’affichage du bureau dans cette résolution native de 3840 pixels de large sur 2160 pixels de haut; soit quatre fois la résolution Full HD (1920 X 1080).

Pourquoi ? Parce que cette qualité de finesse de pixels se démocratise à grands pas, avec des prix adossés sur ceux du Full HD,  et alors que cette dernière montre ses limites de confort dans des environnements de plus en plus multimédia, avec interfaces graphiques sophistiquées et outils à options/boutons/menus de plus en plus nombreux. Dans bien des cas cela demande de plus en plus d’utiliser des modes multi-écrans alors qu’un seul grand écran en meilleure résolution les remplacera largement. Quand on y pense, un Windows pour des écrans 4 fois plus grands avec la même finesse de pixels… ne serait-ce pas un régal pour travailler en mode immersif, ou pour jouer ?

Lire aussi : Découvrez la nouvelle interface de Windows 10 !

C’est aussi sur le terrain des cartes graphiques que les choses vont évoluer avec Windows 10 : si on a vu dans un précédent article que plusieurs bureaux virtuels seront accessibles depuis un même bureau, l’avènement de DirectX12 présenté en avant-première au Siggraph en Août 2014 sera la grande nouveauté qui ne sera peut-être pas disponible pour Windows 7 et Windows 8 mais uniquement sur Windows 10. Une nouveauté (exclusivité?), certes très orientée jeux, qui a déjà démontré qu’elle permet de presque doubler le nombre d’images affichées par seconde pour une même carte graphique : de là à jouer en 4K sur un PC « normal », ou presque, alors que ce genre de joujou dépasse les 3000 € aujourd’hui…

Pour finir, il est avancé par certaines sources que le H265 serait le digne successeur du H264 sous Windows 10 pour afficher les vidéos en 4K, voire en 8K… Pour remettre les choses à leur place, la « vraie 4K » exploitée par le cinéma numérique dans les salles obscures a une résolution de 4096 pixels de large par 2160 de haut à comparer avec l’Ultra HD (ou la « Quad HD » mentionnée parfois) qui n’affiche « que » 3840 px x 2160 px ; dans l’absolu, pas beaucoup de « pertes ». En ce qui concerne le passage au H265, il sera surement incontournable, mais il faut savoir que le H264 est capable de gérer la résolution et le débit de l’Ultra HD. L’intérêt du H265 est qu’il est plus récent en termes de conception, qu’il est prévu pour aller au-delà du 4K et qu’il a donc été pensé pour ne nécessiter que la moitié environ de débit par seconde par rapport au H264; un net avantage quand on sait qu’un Blu Ray Full HD  peut atteindre un débit de 40 Mbps et qu’il faudrait en gros multiplier par 4 pour l’Ultra HD en H264. Le CODEC (Codeur/décodeur) de H265 est baptisé HEVC (High Efficiency Video Coding).

About Olivier Pavie

Olivier Pavie est technologue, journaliste et écrivain français, expert en High Tech et systèmes d'information. Il a publié de nombreux ouvrages chez Osman Eyrolles Multimedia, Pearson Education, Campus Press, Peachpit Press et a été traduit en allemand, italien et anglais. Il partage sur le blog Kroll Ontrack les nouveautés technologiques ayant rapport à la récupération de données et aux disques durs ainsi que sa vision de spécialiste sur l'actualité informatique.

Laisser un commentaire