Go to Top

Disque SSD : Que signifie le surdimensionnement ?

Disques SSD

Le surdimensionnement est utilisé pour augmenter les performances et la durée de vie d’un disque SSD. En l’occurrence, une certaine zone de mémoire n’est pas utilisée pour le stockage des données, mais est réservée à la gestion des données.

Les cellules Flash d’un disque SSD devraient être utilisées de manière uniforme, de sorte que le contrôleur du SSD soit constamment occupé à fournir des blocs libres pour de futures opérations d’écriture ; les données sont ainsi continuellement déplacées, car le support a besoin d’un espace mémoire suffisant pour la gestion et l’extraction des données temporaires.

Lire aussi : Disques SSD : Recherche & Développement chez Kroll Ontrack

Plus il y a de données sur le lecteur, plus il est problématique de trouver de l’espace disponible. C’est là qu’entre en jeu le surdimensionnement, en réservant un espace disque auquel ni l’utilisateur ni le système d’exploitation n’ont accès. Cet espace disque est exclusivement à la disposition du contrôleur, pratiquement comme une mémoire vive. Cette « mémoire vive » a une taille minimale donnée, permettant au surdimensionnement de prendre en charge le nettoyage automatique de la mémoire, l’égalisation du niveau d’usure (recherche des blocs les moins utilisés lors du stockage) et la gestion des blocs défectueux. Les données existantes peuvent ainsi être enregistrées de façon stable, tandis que les blocs défaillants sont désactivés.

Le surdimensionnement a un impact direct sur les performances du disque SSD en cas de charge élevée et d’une forte utilisation du volume de stockage. La mise à disposition de cette « mémoire vive » pour les tâches de gestion signifie qu’il faut peu de temps pour préparer les données en vue de l’écriture, copier les données existantes et supprimer la source initiale.

 

Découvrez l’intégralité de nos articles dédiés aux SSD.

Laisser un commentaire