Go to Top

Qu’est-ce que la perte de données ?

Vous aurez été prévenu !

De nos jours, vous auriez du mal à trouver un individu qui ne s’est pas pris la tête avec une perte de données. Nous connaissons tous ce douloureux sentiment lorsqu’une panne de courant envoie un document Word aux oubliettes ou lorsqu’une connexion Internet cesse de fonctionner et qu’une page web contenant un formulaire rempli disparaît. La perte de données est désormais une certitude, au même titre que la mort ou les impôts.

C’est aussi le fléau des entreprises. Selon le Global Data Protection Index le plus récent d’EMC, publié en décembre, les entreprises ont perdu 1,7 millier de milliards de dollars suite aux pertes de données et aux temps d’arrêt en 2014. L’entreprise moyenne a perdu 2,33 téraoctets de données – l’équivalent de 24 millions d’emails et une augmentation de 400% en 2012.

Bien sûr, étant donné que vous naviguez sur le blog d’un site internet consacré à la récupération de données, vous savez probablement que la perte de données n’est pas toujours permanente. Dans certaines circonstances, vous pourriez même être capable de vous remettre d’une perte de données et de reprendre vos activités là où vous les aviez laissées en quelques minutes.

Néanmoins, le type de perte de données auquel vous avez fait face est décisif. Voici quelques-unes des causes possibles qu’il vous faut guetter, des plus banales aux plus complexes.

Cause #1 : l’erreur humaine

L’une des catégories de perte de données les plus communes est la suppression accidentelle de fichiers et de dossiers, en règle générale par négligence ou inattention. Il se peut également que vous effectuiez un reformatage de lecteur de disque dur de manière précipitée, sans vérifier toutes les données sur le disque, ce qui entraîne des sauvegardes incomplètes. Quoi qu’il arrive, vous finirez par vous en vouloir pour cet oubli.

Heureusement, il est souvent simple de récupérer des fichiers que vous avez supprimés de manière accidentelle. C’est parce que les informations sont en fait toujours sur le lecteur – l’espace qu’elles occupent est considéré comme vide dans le système de fichiers, mais jusqu’à ce que ces secteurs soient écrasés, elles sont toujours là. Vous pouvez ainsi utiliser un logiciel de récupération de données comme Ontrack EasyRecovery pour récréer les fichiers perdus en quelques minutes.

Cause #2 : les logiciels malveillants

C’est une triste réalité de l’ère Internet : nous n’avons jamais été exposés à un nombre de logiciels malveillants aussi important, et la plupart d’entre eux est conçue spécialement pour corrompre et supprimer les fichiers et les dossiers. Votre capacité à récupérer de ce type de pertes de données dépend du logiciel malveillant lui-même : certains virus se contentent de s’amuser avec les métadonnées du fichier, ce qu’il est possible de réparer, alors que d’autres sont plus complexes.

Ces deux dernières années, nous avons été témoins de la montée des ransomware, dont Cryptolocker est l’exemple le plus célèbre. Ce type de logiciel malveillant chiffre des fichiers, puis demande à la victime de payer une rançon (en règle générale en utilisant la monnaie anonyme Bitcoin) pour qu’ils soient déchiffrés.

 

Lire aussi : 5 astuces pour réduire les risques
de perte de données sur les disques SSD

 

Un chiffrement puissant est très, très difficile à craquer. Néanmoins, certaines tentatives de récupération de données après attaques de ransomware ont porté leurs fruits. Quelques virus plus anciens créent des copies chiffrées de fichiers puis détruisent l’original, il est alors possible de récupérer les données supprimées plutôt que de payer la rançon.

Pour ce qui est de Cryptolocker, ces clés cryptographiques ont été obtenues en 2014 par des experts en sécurité et peuvent désormais être obtenues gratuitement par l’intermédiaire d’un portail en ligne public.

Cause #3 : la défaillance de logiciel logique

On ne peut pas attribuer toutes les pertes de données à des erreurs humaines ou à un logiciel malveillant. Certaines des pertes qui naissent dans la couche logicielle ne peuvent être contrôlées par l’utilisateur et peuvent causer des dégâts encore plus importants sur les fichiers et les dossiers.

Des arrêts inattendus, des démarrages interrompus et des conflits de pilotes peuvent tous contribuer à des défauts dans les structures logiques d’un lecteur, ce qui entraîne la corruption ou la perte des données. En outre, un lecteur en fin de vie peut devenir un peu imprévisible et commencer à écrire des informations aux mauvais endroits, causant ainsi plus de dégâts logiques.

Si vous utilisez un PC Windows, il se peut que vous voyiez apparaître un outil de système nommé Chkdsk après un arrêt inattendu. Il est supposé réparer les erreurs logiques et permettre à votre lecteur de fonctionner à nouveau. Veuillez noter, cependant, que si votre intérêt premier est la récupération de données, il est conseillé de ne pas utiliser CHKDSK ; il pourrait entraîner des changements irréversibles sur les structures logiques de votre lecteur dans le but de restaurer sa fonctionnalité, ce qui pourrait entraver les efforts ultérieurs qui seraient faits pour retrouver des informations perdues.

Cause #4 : les dégâts physiques

Enfin, étant donné qu’une quantité non négligeable de données dans le monde est encore stockée sur des disques durs traditionnels dotés de parties amovibles, les dégâts physiques représentent une menace majeure pour les actifs informationnels. Les appareils de stockage qui ont subi une chute ou des dégâts causés par les eaux ou le feu sont tous coupables de pertes de données, comme le sont les défaillances mécaniques qui entraînent une destruction partielle des plateaux du disque dur.

Cependant, même les dégâts physiques ne constituent pas une fatalité. Vous ne serez probablement pas capable de vous servir du lecteur normalement pour cause de circuit mort, et de nombreux secteurs pourraient s’avérer illisibles de manière permanente à cause de la détérioration des têtes et autres conditions environnementales défavorables qui affectent la piste circulaire du disque. Mais avec de nouveaux éléments et, possiblement, de nouveaux boîtiers pour les plateaux, il n’est pas impossible que vous puissiez retrouver au moins une partie de vos données.

Un avertissement néanmoins : nous vous recommandons de ne pas effectuer cette opération chez vous. Le fait d’ouvrir un disque dur invite les particules de poussière et la saleté à s’installer à l’intérieur, ce qui ne fera qu’empirer vos problèmes. Il est davantage conseillé de se rapprocher d’une entreprise experte en récupération de données qui réparera votre lecteur dans l’environnement contrôlé d’une salle blanche et vous fournira une image de son contenu.

Laisser un commentaire