Go to Top

Migrer vers un nouveau système d’exploitation : opportunités et risques

Windows 10, risques et opportunités d'une migration

Le 29 juillet, Microsoft a sorti le nouveau Windows 10, une évolution du Windows 8, et – comme c’est toujours le cas lorsqu’un nouveau système d’exploitation est lancé – beaucoup commencent à se demander s’ils doivent opérer une migration ou non.


Windows 10 va être mis à disposition par Microsoft pour la première fois en tant que mise à jour gratuite pendant un an à partir de la date du lancement sur tous les ordinateurs utilisant Windows 7 ou Windows 8. On estime que Windows 10 sera téléchargé sur environ 70% des ordinateurs actifs dans le monde… une migration potentielle aux proportions énormes.

Migrer sur un nouveau système d’exploitation n’est pas sans risques. Au niveau de l’entreprise, la décision doit faire l’objet de l’analyse des différents facteurs de manière à éviter de transformer la mise à jour des systèmes en une période d’instabilité des systèmes et/ou une perte des données. Et un possible cauchemar…

Les opportunités d’un processus de migration

Le système d’exploitation est la base pour le fonctionnement d’un ordinateur, et les applications et les lecteurs dépendent de celui-ci. Opter pour la nouvelle version d’un système d’exploitation est souvent bénéfique en termes de :

  • performance,
  • sécurité,
  • stabilité,
  • productivité (utilisabilité de l’interface utilisateur et nouvelles/meilleures fonctionnalités).

D’accord… pour ce qui est du dernier point, ce n’est peut-être pas toujours le cas.  L’histoire récente de Windows 8 a montré que les changements dans l’IUG peuvent prendre plus de temps que prévu à être appréciés des utilisateurs étant donné que cela implique des changements dans les configurations d’utilisation établies au fil des années. Cependant, il ne s’agit souvent que d’un temps d’adaptation, une sorte de « courbe d’apprentissage » pour la nouvelle interface.

Les facteurs à considérer avant une migration de système d’exploitation

Avant de migrer sur le nouveau système d’exploitation, le département informatique devrait prendre en compte plusieurs éléments, y compris les plus importants :

  • Compatibilité d’un nouveau système d’exploitation avec le matériel existant : cela inclut non seulement la compatibilité du système d’exploitation avec les ordinateurs portables ou de bureau (par exemple, s’assurer que les PC remplissent au moins les exigences minimum pour faire fonctionner le nouveau système d’exploitation facilement), mais aussi la compatibilité avec les périphériques comme les imprimantes, les disques externes ou autres appareils. L’objectif est d’éviter que les PC ne migrent avec succès mais ne soit plus capables de communiquer avec les appareils utilisés quotidiennement, par exemple à cause d’un manque de lecteurs pour le nouveau système d’exploitation. Certains fabricants peuvent également décider de ne pas développer de lecteurs pour les appareils anciens, dans ce cas l’entreprise devra évaluer un possible remplacement du matériel. Souvent, avant la sortie d’un nouveau système d’exploitation, le fabricant offre des utilitaires spécifiques pour vérifier la compatibilité du matériel existant et la liste de compatibilité, comme Microsoft Compatibility Center,
  • Compatibilité du nouveau système d’exploitation avec des applications logicielles existantes : un autre niveau de compatibilité à vérifier est lié aux applications logicielles. Supposez que les applications logicielles actuellement utilisées seront complètement compatibles avec le nouveau système d’exploitation peut être très risqué. Que se passe-t-il si une fois la migration terminée, l’entreprise se rend compte que le système GRC ou PGI n’est pas compatible avec le nouveau système d’exploitation ? Encore une fois, la liste de compatibilité peut constituer une aide précieuse ! Si l’entreprise utilise un logiciel propriétaire ou un logiciel qui ne fait pas partie de la liste de compatibilité, vous aurez besoin de le tester auparavant,
  • Sécurité des systèmes et des données : savoir combien de temps le système d’exploitation en cours d’utilisation sera supporté par le fabricant est un autre élément à prendre en compte lorsque l’on souhaite effectuer une migration. Le support n’est habituellement pas disponible de manière illimitée. Si le fabricant a annoncé la fin d’un support sur un système d’exploitation en particulier – ce qui signifie plus de support technique, plus de nouvelles mises à jours, plus de correctifs de sécurité – il est probablement temps de migrer. Travailler dans un environnement qui n’est plus pris en charge n’est pas recommandé en termes de sécurité des systèmes et si vous souhaitez assurer une protection maximale à vos données,
  • Coûts de la migration : les coûts de la migration sont non seulement liés au coût des licences logicielles pour le système d’exploitation (dans certains cas, le coût des licences peut être très bas et négligeable), mais incluent également les coûts de remplacement du matériel incompatible et de l’achat de nouvelles licences pour les applications logicielles qui ne fonctionnent pas sur le nouveau système d’exploitation. Pour finir, en l’absence d’expertise interne, il se pourrait que vous ayez besoin de l’aide d’un support informatique externe payant pour la migration.

Astuces pour réduire le risque de panne et de perte de données

Les facteurs identifiés ci-dessus représentent un point de départ pour une migration de système d’exploitation réussie, mais vous pouvez faire mieux. Migrer sur un nouveau système d’exploitation n’est jamais sans risques pour vos systèmes et vos données. Une enquête conduite il y a quelques années par VMware (En) sur la migration de bureau de Windows XP vers Windows 7 a montré que le processus s’achève sans problèmes dans seulement 8% des cas, que 49% des entreprises font face à une période d’instabilité et 27% subissent des pertes de données !

Voici d’autres astuces supplémentaires à adopter :

  • Environnement test : un environnement test est une simulation de l’environnement de production mais sans les risques. Si quelque chose se passe mal, les dégâts causés n’affecteront pas les données. Il est judicieux de construire un environnement test et de tester le processus migratoire, installer les lecteurs et les applications logicielles pour tester le bon fonctionnement de l’ensemble. En outre, il est conseillé de déployer les mises à jour et les correctifs dans un environnement test puis appliqués à l’environnement de production,
  • Migrer… mais pas tout de suite : il se pourrait qu’il ne soit pas judicieux de déployer un nouveau système d’exploitation immédiatement mais d’attendre plusieurs mois. Une nouvelle version est très souvent accompagnée de son lot de lecteurs manquants ou pas encore optimisés et également certains nouveaux bugs. Attendez un peu et votre entreprise sera capable d’accéder à des lecteurs compatibles et stables, d’installer des correctifs pour les bugs découverts après le lancement et de mettre à jour avec des logiciels d’application entièrement compatibles. De plus, sur Internet, vous pourrez trouver un nouveau forum dédié au nouveau système d’exploitation et ainsi, il sera plus facile de chercher et d’obtenir une assistance de la communauté en ligne,
  • Sauvegarde : avant de commencer le processus migratoire, il est essentiel d’effectuer une sauvegarde de tous les ordinateurs. La sauvegarde doit non seulement inclure des fichiers de données mais aussi le système entier à travers une image complète,
  • Utilisez les outils appropriés pour le déploiement : le risque de perte de données ou que quelque chose ne marche pas correctement dans un processus de migration peut être davantage réduit en utilisant des outils de déploiement ponctuels. Les administrateurs informatiques peuvent utiliser un outil capable de sauvegarder les données et les paramètres, mais également de gérer tout le processus de migration dans une console centralisée.

À présent, nous avons vu la méthode à mettre en place quant à la migration d’un système d’exploitation, les opportunités et les risques… levez la main si vous avez hâte d’installer le nouveau Windows 10 ou n’importe quelle nouvelle version de votre système d’exploitation préféré !

Laisser un commentaire