Go to Top

Comment migrer vos anciennes bandes vers une nouvelle solution de sauvegarde

1e partie : Commvault

Les bases de la migration des bandes et les questions que cela soulève

La bande magnétique en tant que support de stockage d’archives et de données existe depuis près de 60 ans et est encore très largement utilisée dans les entreprises de toutes tailles. Ses avantages : une longue durée de vie et un coût assez faible en comparaison avec les autres supports. Au cours des années, de nombreux utilisateurs ont rassemblé de nombreux formats de bandes différents ainsi que différentes solutions de sauvegarde sur bandes telles que Commvault, IBM Tivoli Storage Manager (TSM), NetBackup, ou d’autres. Dans de nombreux cas, voire dans la plupart des cas, celles-ci rencontrent le problème de devoir garder leurs nombreuses anciennes bandes accessibles – lesquelles sont stockées chez différents fournisseurs – pour des raisons de réglementation ou de conformité.

Ces entreprises, qui stockent un grand nombre de ces anciennes bandes, doivent maintenir la fonctionnalité des bandes ainsi que le matériel et le logiciel de sauvegarde nécessaires (par ailleurs, celles-ci doivent également payer les licences de toutes les solutions de sauvegarde différentes qu’elles doivent garder fonctionnelles). À cause de ceci, de nombreuses entreprises essaient de regrouper leurs différentes solutions de sauvegarde en un produit proposé par un fournisseur unique. D’autre part, le format (support) de bandes utilisé doit être le même. Il s’agit d’une des tâches liées à la « migration » et ce n’est pas aussi simple que l’on pourrait le croire. Avant qu’un administrateur ne puisse commencer, il doit planifier à l’avance et considérer ces questions : Les bandes sont-elles au même format ? Est-ce qu’elles fonctionnent toutes avec la même solution de sauvegarde ? Les bandes et le matériel sont-ils toujours fonctionnels ?

En considérant que toutes les bandes sont au même format (LTO2, DST, etc.) et avec la même fonctionnalité, les autres problèmes sont inexistants et vous pouvez poursuivre. Sinon, les bandes doivent être vérifiées ou même réparées pour accéder aux anciennes données. Normalement, l’entreprise doit disposer du matériel nécessaire pour accéder à toutes les bandes différentes.

Une question demeure néanmoins : lorsque la solution de sauvegarde sur bandes est délaissée au profit d’une autre solution – dans le cas présent, passer du Commvault à une autre solution, ou d’un autre produit au Commvault – les données seront-elles stockées sur bandes à nouveau, ou vaut-il mieux passer à une solution faite de disques durs (bon marché) ? Dans le cas où le support sera encore la bande magnétique, une décision doit-elle être prise quant au format auquel les données seront finalement stockées ? Dans ce cas, il est logique de choisir la version de bande la plus courante et la plus récente disponible sur le marché : à l’heure actuelle, il s’agit de la version LTO7. Le scénario ressemblerait à ceci : prenez toutes les données de sauvegarde des anciennes bandes, consolidez les données de sauvegarde et migrez les données de sauvegarde de l’ancien produit du fournisseur vers le Commvault ou vice versa. Et pour finir, stockez à nouveau la « nouvelle » ancienne sauvegarde sur bande – au nouveau format.

Lorsque ce projet est enfin réalisé, le résultat final est une solution de sauvegarde unique basé sur les bandes, ainsi que des bandes au format unique. Dans ce cas, les applications d’anciennes sauvegardes qui ne sont plus nécessaires peuvent être retirées pour de bon. Avec le retrait de ces solutions obsolètes, les coûts d’infrastructure peuvent être réduits et la maintenance supprimée.

Comment la migration vers la solution de sauvegarde Commvault fonctionne-t-elle ?

Migrer des données depuis une solution de sauvegarde Commvault existante vers un autre système se fera en général de façon traditionnelle : vous devez accéder ou créer une sauvegarde complète avec le système Commvault et récupérer toutes les données qui sont stockées à l’intérieur de la bibliothèque de bandes gérées. Lorsque vous avez restauré l’ensemble des données et archives sur un espace de stockage différent (en général sur des disques de votre SAN/NAS local), vous devez créer le nouveau système de sauvegarde (le matériel comme le logiciel de sauvegarde) à partir de rien, créer la structure d’archive et importer les données dans le nouveau système de sauvegarde. D’autre part, les clients, les détails et calendriers de police, ainsi que les répertoires et les catalogues de bandes nécessaires doivent être générés également. Si vous envisagez de passer à un nouveau système, certains fournisseurs de matériel et de solutions de sauvegarde proposent des services de migration spécialisés qui dans certains cas représenteront une partie importante du coût total de la migration.

La solution la plus courante pour migrer vos sauvegardes depuis Commvault – qu’il s’agisse d’un des anciens logiciels ou de la nouvelle version Simpana – est d’utiliser votre CommVault existant pour restaurer vos données vers un nouvel emplacement et sauvegarder à nouveau à l’aide de TSM, NetBackup ou NetWorker. Bien qu’il existe certaines solutions logicielles sur le marché qui proposent de « convertir » les paramètres et la structure du Commvault ainsi que les données de sauvegarde elles-mêmes vers TSM, NetWorker ou NetBackup, celles-ci sont coûteuses et prennent beaucoup de temps. Et si le processus échoue lors de l’utilisation d’un de ces outils logiciels, il est possible d’endommager ou de perdre des données précieuses ou les paramètres du Commvault. Par ailleurs, le Commvault comme toutes les autres solutions logicielles de sauvegarde utilise des formats de données spéciaux qui compressent les données stockées dans la sauvegarde. Lorsque la structure des données est détruite, il devient difficile de récupérer la structure de sauvegarde ainsi que les données. C’est comme chercher une aiguille dans une meule de foin.

Migrer des données à partir d’un produit différent tel qu’une solution de sauvegarde actuelle comme Tivoli TSM, NetBackup ou NetWorker vers une solution de sauvegarde Commvault est un peu plus facile : avec son connecteur de données externe, le Commvault permet aux futurs ou nouveaux clients de son logiciel de sauvegarde actuel appelé Simpana d’importer non seulement les données stockées à l’intérieur d’une sauvegarde, mais également les détails nécessaires concernant la structure de stockage actuelle TSM, NetBackup ou NetWorker, tels que les informations des clients, les détails et calendriers de police, les informations sur les tâches et les répertoires de bandes. Grâce à ces informations, les professionnels en informatique peuvent alors convertir les anciens clients vers les clients Simpana, déployer le matériel client et hériter des polices définies à partir de l’ancien système TSM, NetBackup ou NetWorker. Mais dans le cas peu probable où une migration ne fonctionne pas à cause de défaillances matérielles ou logicielles, des problèmes peuvent survenir que même le plus talentueux des administrateurs en informatique ne saura résoudre. Un lien brisé dans la bibliothèque de bandes ou les fichiers de catalogues de bandes rendent la récupération de la structure d’origine du système de sauvegarde complet et de la bibliothèque de bandes relative difficile, même pour les experts. Si une migration de sauvegarde depuis TSM, NetBackup ou NetWorker vers Commvault s’arrête en plein processus, ce sont de gros ennuis en perspective. Les experts en récupération des données tels que Kroll Ontrack peuvent, dans la plupart des cas, récupérer les données perdues au cours du processus échoué ainsi que compléter la migration.

Conclusion :

Comme vous pouvez le voir, le projet de migration Commvault « type » n’existe pas réellement. Et il est très probable que ce soit une tâche très coûteuse et qui demandera beaucoup de temps. La décision pour un tel projet doit être basée sur l’hypothèse que les données anciennes seront à nouveau stockées sur bandes. Dans certains cas, ceci est demandé par les exigences réglementaires ou juridiques, mais dans de nombreux cas, disposer d’une solution de sauvegarde sur bandes entièrement fonctionnelle avec le matériel requis n’est pas nécessaire ! Nous revenons sur ce sujet dans la deuxième partie de cet article.

Si la décision a été prise de passer d’une solution à une autre, toujours avec une solution basée sur les bandes, il est judicieux d’utiliser les services de bandes spécialisés de Kroll Ontrack. Il vous suffit de laisser les experts de chez Kroll Ontrack faire le travail pour vous. Ceux-ci utilisent des processus normalisés pour migrer les systèmes existants de sauvegarde et d’archives anciennes vers de nouveaux environnements sans modifier l’intégrité des données stockées et de la structure d’archive.

Dans la deuxième partie de cet article, nous décrirons comment un projet de migration à partir de ou vers Tivoli Storage Manager by IBM peut se dérouler et nous répondrons à la question quelle autre solution une entreprise peut-elle utiliser si elle souhaite se débarrasser de son stock énorme d’anciennes bandes.

Copyright de l’image: Kroll Ontrack GmbH, Allemagne

Laisser un commentaire