Go to Top

L’avenir semble prometteur pour le HDD – mais seulement en cas de progrès technologique de l’espace disque… (Partie 2)

Dans la première partie de cet article, nous avons décrit l’évolution jusqu’à nos jours des technologies de disque dur utilisées, tournons nous maintenant vers…

Les futures technologies de disque dur…

Un nouveau PMR (Perpendicular Magnetic Recording) basé sur la technologie du disque dur.

Il existe une nouvelle méthode PMR+ de stockage de données sur disque dur qui se nomme : Two Dimensional Magnetic Recording (TDMR). Cette  méthode est actuellement en phase de développement par Samsung et la société indique qu’elle sera introduite dans ses produits à partir de 2017.

Le TDMR, qui se base sur l’enregistrement magnétique perpendiculaire, fait face à un problème majeur lorsque la densité des pistes est en augmentation, la largeur des pistes se réduit et que les têtes de lecture deviennent plus larges que la largeur réelle de la piste: la donnée signale que les têtes de lecture se dégradent puisque les pistes sont plus étroites et commencent à se nuire les unes aux autres.  Un effet appelé interférence inter-piste magnétique (ITI). Cela signifie qu’il devient de plus en plus difficile pour les têtes d’effectuer des opérations de lecture. Et contrairement aux têtes d’écriture, qui peuvent être plus petites, les têtes de lecture ne peuvent pas surmonter ce problème. TDMR – comme son nom l’indique – combine plusieurs têtes de lecture pour lire une piste de données unique. La technologie d’enregistrement magnétique à deux dimensions utilise un réseau de têtes de lecture d’une ou plusieurs pistes voisines. Samsung indique que l’utilisation de plusieurs têtes de lecture peut augmenter la densité de surface de 10% par rapport au SMR. En combinant les technologies de SMR et TDMR, Seagate pense également qu’il est possible d’ augmenter la densité des plateaux du disque dur d’environ 10 à 20% par rapport aux plateaux PMR traditionnels d’aujourd’hui.

… Deux autres technologies de pointe et non PMR sont à l’horizon ! 

Pour obtenir des données encore plus denses sur un plateau, deux autres méthodes et technologies sont actuellement explorées par les fabricants: le HAMR (Heat Assisted Magnetic Recording) et BPMR (bit-patterned magnetic recording). Le HAMR permet d’écrire en utilisant la diode laser qui chauffe le disque là où les données sont sur le point d’être écrit.(Lire à ce sujet notre article précédent consacré au HAMR).

La technologie BPMR aborde également le défi de la densité.  C’en enregistrant des données dans des îlots magnétiques (un bit par îlot), contrairement à la technologie actuelle où chaque bit est stocké dans 20-30 grains magnétiques et dans un film magnétique continu. Les îlots seraient modelés à partir d’un film magnétique précurseur utilisant la nanolithographie. C’est l’une des technologies proposées pour réussir l’enregistrement perpendiculaire et atteindre ainsi les densités de stockage plus grandes qu’il permettrait.

Même si son inventeur, Toshiba, étudie actuellement plusieurs aspects de la technologie BPMR, elle ne sera disponible sur le marché que d’ici 10 à 15 ans.

Conclusion : Il est plus probable que toutes ces technologies soient mélangées à l’avenir : par exemple SMR et TDMR pourraient être et seront utilisés en conjonction avec HAMR, tandis que BPMR, si elle est introduite un jour, joue sur son propre territoire, puisque la plupart des problèmes et défis doivent encore être résolus.

Une chose est déjà sûre : lorsque ces technologies seront lancées sur le marché, les spécialistes en récupération de données devront relever les nouveaux défis proposés par ces technologies.

Picture Copyright: Th. Reinhardt / pixelio.de

Laisser un commentaire