Go to Top

Une entreprise sur deux n’efface pas ses données confidentielles

Au cours d’une récente étude sur les méthodes d’effacement de données, Kroll Ontrack a découvert que moins de la moitié des entreprises suppriment définitivement et régulièrement leurs données sensibles de leurs vieux ordinateurs ou disques durs. Sur les 49% des entreprises qui utilisent systématiquement des solutions d’effacement, 75% n’effacent pas leurs données de façon sécurisée. Celles-ci ne sont donc pas à l’abri de fuites de données parfois catastrophiques. En effet, d’après l’enquête « 2010 Kroll Ontrack Fourth Annual ESI Trends Survey », les fuites de données touchent les entreprises une fois par anet coûtent en moyenne selon l’étude « 2009 Ponemon Cost of Data Breach Study » 6,75 millions de dollars par fuite.

Les trois quarts des entreprises pensent effacer définitivement des données en supprimant des fichiers, reformatant, détruisant des disques ou encore ne savent pas comment elles effacent leurs données sensibles. Lorsqu’on supprime des fichiers sur un disque dur, on indique simplement au disque qu’il peut réécrire sur ces fichiers, ce qui peut ne jamais arriver. Par ailleurs, reformater un disque ne fait que supprimer les entrées dans l’index ou la table des matières qui pointent vers les données. Il faut aussi savoir que  détruire physiquement un disque ne garantit pas la protection des données. En effet, Kroll Ontrack récupère les données de disques durs très fortement endommagés, comme par exemple ceux de la navette spatiale Columbia qui s’était détruite lors de son entrée dans l’atmosphère. Aucune de ces méthodes ne garantit que les données ne soient plus sur le disque.

Un logiciel d’effacement sécurisé qui réécrit sur tout le disque dur ou un degausser qui, à l’aide d’un puissant champ magnétique, supprime les données en rendant inutilisable le média, sont les deux méthodes les plus sûres pour s’assurer que les données sensibles sont réellement effacées et ne tombent pas entre de mauvaises mains.

Présentation du démagnétiseur Ontrack Degausser

L’enquête menée auprès de plus de 1 500 participants dans 12 pays différents (Amérique du Nord, Europe et Asie Pacifique) révèle que 4 entreprises sur 10 cèdent leurs disques usagés à d’autres individus et 22% ne savent pas ce qui est arrivé à leur vieil ordinateur. Au total, plus de 60% des ordinateurs mis au rebus par les professionnels sont intacts et contiennent encore les données de leur ancien propriétaire lorsqu’ils sont mis sur le marché de l’occasion.

En plus de permettre aux entreprises d’être conforme à la loi et aux règles concernant la conservation de l’information et la confidentialité, l’effacement de données est indispensable pour réduire le risque de fuites et devrait faire partie de toutes les stratégies sécuritaires des entreprises.

Seulement 19% des entreprises utilisent des logiciels d’effacement de données et 6% utilisent un degausser. Quand on leur demande si elles vérifient que leurs données ont bien été supprimées et comment elles procèdent, seules 16% indiquent se fier à un rapport d’effacement confirmant que toutes les données ont été effacées. Ces rapports sont critiques car en plus d’informer sur ce qui a été effacé, ils identifient le numéro de série, la marque et le modèle du disque dur effacé, la date et l’heure de l’effacement et listent la quantité d’information qui a été supprimée.

Laisser un commentaire