Go to Top

Accéder aux données héritées des sauvegarde Microsoft Exchange et Microsoft SharePoint

De l’idée de l’archivage opposable

Vous voilà, au bord de la technologie. Vous voulez installer et mettre à niveau votre environnement vers la dernière et meilleure version ? Ou peut-être avez-vous déjà fait cette mise à niveau et essayez-vous maintenant de trouver comment restaurer les données héritées ? Dans un cas comme dans l’autre, il est crucial de savoir comment faire.

La façon dont vous devez procéder est dictée en grande partie par votre politique de conservation des données. Si vous êtes suffisamment chanceux pour en avoir une, vous savez immédiatement combien de temps vous devrez assurer cette conservation. Si vous n’en avez pas, il est temps de vous y mettre. Réunissez-vous avec vos responsables de département et votre département juridique pour déterminer vos responsabilités réglementaires.

La méthode native

Que vous changiez de fournisseur de solutions de sauvegarde ou que vous adoptiez directement la dernière plate-forme de Microsoft, la difficulté est la même. Lorsque les changements portent sur la sauvegarde, vous devrez probablement faire coexister les systèmes, pour vous permettre de restaurer les systèmes d’entreprise cruciaux. De même, si les changements concernent la version d’Exchange ou de SharePoint, vous devrez restaurer les versions appropriées. Si vous optez pour les méthodes natives, essayez de virtualiser plutôt que de laisser les systèmes physiques en place pour ces restaurations. L’avantage de la virtualisation de ces systèmes tient dans le gain de place physique, ainsi qu’une plus grande commodité lorsqu’il faut effectuer la restauration. En définitive, les systèmes doivent rester en place juste assez longtemps pour satisfaire votre politique de conservation des données.

Recours à un prestataire de services

Si vous optez directement pour une nouvelle technologie de sauvegarde, de messagerie électronique ou de collaboration et que vous n’avez pas envie de restaurer les données vous-même, faites vos recherches au préalable. Il y a aujourd’hui beaucoup de prestataires de services sur le marché, alors assurez-vous que le prestataire peut réellement tenir ses promesses. Lancez un appel d’offres et demandez un exemple de restauration. Réduisez vos choix en fonction de ces résultats et formulez un partenariat préféré. Dans la plupart des cas, ces partenariats vous garantissent les meilleurs tarifs et délais d’exécution. S’il est vrai que vous pouvez déléguer la restauration dans le cas où vous en avez besoin, choisissez avec sagesse. Comme le dit l’adage, on obtient ce pour quoi on paie.

Solutions basées sur des logiciels

S’il y a peu de possibilités dans cette catégorie, il s’agit malgré tout d’une option valide. Certains éditeurs de logiciels peuvent lire des sauvegardes Exchange et SharePoint directement à partir du disque ou de la cartouche. L’avantage ici est simple : en lisant les sauvegardes sans avoir besoin du logiciel de sauvegarde, vous pouvez mettre hors service les anciens serveurs de sauvegarde et/ou serveurs système. La solution logicielle vous permettra de restaurer les données à d’autres endroits en tant que fichiers plats. Une fois les données restaurées, vous pouvez utiliser le logiciel pour lire ces fichiers plats et simplement restaurer les éléments dont vous avez besoin. En la matière, je recommande de procéder à une démonstration de faisabilité avant tout achat.

Bien que nous n’ayons abordé ces quelques options que brièvement, le point à retenir est qu’il faut choisir judicieusement. Examinez vos options et assurez-vous que votre choix convient à votre entreprise. La dernière chose dont vous avez besoin, c’est de chercher une solution après coup.

Laisser un commentaire